Les antihistaminiques — une mise à jour portant sur la rhinite allergique

Play Video

Il y a 20 ans, plusieurs antihistaminiques non sédatifs existaient déjà. Mais les antihistaminiques de première génération ont continué à être offerts sur le marché et aujourd’hui, ces antihistaminiques sont utilisés dans le traitement de la rhinite allergique depuis plus de 70 ans.

Je m’appelle Paul Keith, je suis allergologue à l’université McMaster. Je suis professeur agrégé au département de médecine, dans la division d’allergie et d’immunologie clinique. La rhinite allergique est très fréquente et peut causer des démangeaisons, des éternuements, des écoulements nasaux et une obstruction nasale.

Lorsque les patients inhalent un allergène, ils éprouvent tout d’abord des démangeaisons et des éternuements, puis des écoulements nasaux. Au fur et à mesure que la saison progresse, ou que leurs symptômes persistent, ils souffrent d’une sérieuse obstruction nasale. Les effets les plus sérieux de la rhinite allergique touchent au sommeil. C’est ainsi difficile pour les patients d’être attentifs en journée.

Nous avons maintenant de nouveaux antihistaminiques non sédatifs qui existent depuis 20 ans. Ils ont beaucoup moins d’effets secondaires, ils agissent tout aussi rapidement et leurs effets durent plus longtemps. Ainsi, ils sont plus sécuritaires. Il est aussi important de prendre en considération les enfants qui souffrent de rhinite allergique.

Plusieurs personnes ne réalisent pas l’importance de traiter les symptômes de rhinite allergique. C’est une excellente idée que de rester à l’affût des symptômes, parce que si vous ne les traitez pas, vous pourriez développer de l’asthme.

Je crois que ce sont de bonnes nouvelles que vous n’avez pas besoin de prendre de vieux antihistaminiques sédatifs pour obtenir les bienfaits d’un antihistaminique. Nous avons de nouveaux antihistaminiques non sédatifs qui sont très efficaces. Et s’il y en a un que vous ne tolérez pas, plusieurs autres choix existent. 

~ Dr. Paul Keith

For more information visit: www.claritin.ca/
Dr. Paul Keith MD
Allergist & Clinical Immunologist
McMaster University